avril 27, 2017

Particularités

Les particularités du style Uechi viennent directement de ses origines chinoises.

En effet la garde ou kamae ( 構え) de cette école se fait mains ouvertes avec les doigts prêts à saisir ou à piquer les points vitaux de l’assaillant. Le travail sur les points vitaux est relativement important dans ce style que ce soit sur les attaques mais aussi sur les parades.


Kanei Uechi en Kamae

 

Comme le disait Kanbun Uechi tout est dans Sanchin. En effet la position principale du travail se fait en Sanchin-Dachi (三戦立ち). Cette position particulière qui se retrouve aussi en Goju Ryu permet de mettre les muscles en tension et favorise l’enracinement du corps dans le sol.

 

Haruti Kawasaki en Sanchin Dachi

 

Shoken Tsuki (初拳突き) est un coup de poing précis qui s’effectue avec la première phalange de l’index.
Il va permettre de pouvoir frapper précisément l’un des 102 points vitaux du corps humain.
Ce Tsuki est employé dans de nombreux katas.


Shoken Tsuki

Dans Kanshiwa, le kata se termine par 2 shoken tsuki l’un sur l’autre.


Conclusion du Kata Kanshiwa (shoken tsuki)

Le salut Shaolin :Les temples Shaolin (少林功夫) étaient des lieux de méditation mais aussi des lieux de création de nombreux arts martiaux.
Le salut Shaolin était un salut à distance,  geste d’harmonie et de politesse.En recouvrant le poing droit de la main gauche c’était un symbole de non-agression puisqu’il empêchait toute possibilité de saisie.
La main gauche ouverte représente le yin ; le poing droit fermé représentant le yáng.

Ce salut symbolise que l’on retient son poing d’attaque avec son cœur.On retrouve ce salut à la fin du Kata Sanchin qui est la pierre angulaire de l’enseignement du Uechi-Ryu.

Salut à la fin de Sanchin
Conclusion de Sanchin (salut Shaolin)