avril 27, 2017

Les origines


Le Pangai Noon (半硬軟) que Kanbun Uechi étudia en Chine pendant une dizaine d’années a servi de base au style de Karate-Do pratiqué de nos jours

Pangai-noon dont le nom signifie en mandarin style mi-dur mi-souple est un style de kung fu de la province du Fukien  (sud de la chine).
Cette dualité dureté et souplesse signifie qu’il faut adapter son style de combat à son assaillant : une contre-attaque souple répondra à une attaque en force et inversement.

Ce style de Kung-fu (enseigné dans un temple shaolin) s’inspire des techniques de combat du tigre, du dragon et de la grue blanche.

Le pangai-noon avait initialement 3 katas : Sanchin, Seisan et  Sanseiryu

Sanchin (三戦)  littéralement « les trois conflits ».

Ce kata simple en apparence est en fait l’un des plus complexes à réaliser parfaitement. Selon les pratiquants d’Okinawa il faut toute une vie pour le maitriser.
Les trois conflits (Esprit, Corps, Conscience) peuvent être aussi ceux rencontrés lors de l’exécution de ca kata (souplesse, timing  et dureté).

Seisan (十三 )  littéralement  « treize ».

13 comme 13 modes d’attaques et de defenses  et comme 13 ans l’âge de la maturité dans l’ancien royaume des ryukyu.
Le chiffre 13 correspond aussi à la treizième sale du temple de shaolin dans laquelle les moines révisaient les techniques apprises dans les précédentes chambres.
Ce kata permet de réviser toutes les techniques apprises dans les précédents kata afin de les parfaire.

Sanseiryu (三十六) littéralement  « trente six ».

36 comme 36 modes d’attaques et de défenses
Il est aussi appelé le kata de la 36ième chambre puisque  Shu Shiwa était aussi appelé le prêtre de la 36ième chambre.
Ce dernier kata combine toutes les techniques apprises dans les katas précédents; on y retrouve donc les styles du tigre, de la grue et du dragon.

En plus des Katas qui se pratiquent à mains nues on trouve aussi des katas et des techniques d’armes avec le Bo (Baton long de 1,80) et le nunchaku (arme dérivée du fléau à blé).

Le Bo était le baton qui servait à transporter des marchandises stockées dans 2 paniers accrochés aux deux extrémités de ce baton. Les techniques du Bo ont été largement développées sur l’île d’Okinawa par le biais du Kobudo (沖縄古武道).

Le nunchaku arme popularisée dans le cinéma par Bruce Lee est une arme dérivée du fléau à blé.
Il est constitué de deux extrémités en bois (normalement de la longueur de l’avant bras et de forme octogonale) reliées par un cordon.
Cette arme très puissante permet d’attaquer, de bloquer d’autres armes ou de désarmer un assaillant.

En plus du travail technique le Pangai-Noon a un volet plus ‘musculaire’ avec des exercices de renforcement et d’endurcissement de certaines parties du corps.