avril 27, 2017

Les Katas

 

Sanchin (三戦)  littéralement « les trois conflits ».

Pour Kanbu Uechi « tout est dans Sanchin ». Ce kata simple en apparence est en fait l’un des plus complexes à réaliser parfaitement. Selon les pratiquants d’Okinawa il faut toute une vie pour le maitriser.
Les trois conflits (Esprit, Corps, Conscience) peuvent être aussi ceux rencontrés lors de l’exécution de ca kata (souplesse, timing  et dureté).

Sanchin est aussi utilisé pour endurcir le corps du pratiquant via la pratique du Sanchin Kitae où l’instructeur va frapper progressivement les différentes parties du corps afin de mobiliser la musculature et renforcer le corps.

 

 

Kanshiwa (完子和 ) est formé des du premier Kanji Kan (完 ) en hommage à Kanbun Uechi et des deux derniers shiwa (子和  ) en hommage à Shu Shiwa.

Ce kata va apprendre le blocage mains ouverts du Uechi-Ryu (Mawashi Uke).
Ce kata basé sur le style du tigre  va developer les qualités de force et continuer à endurcir le corps. La position principale est une fois de plus Sanchin Dachi.

 

Kanshu (完周 ) est formé des du premier Kanji Kan (完 ) en hommage à Kanbun Uechi et du premier Kanji (周) Shu) en hommage à Shu Shiwa.

Ce kata a pour but d’apprendre la précision en terme de gestuelle et de timing avec l’introduction des techniques de la grue.

 

Seichin (十戦 ) littéralement les « dix combats ».

Seichin est un kata mixant deux autres katas Seisan and Sanchin.
Un autre sens  est celui du ‘défi mental’ puisque ce kata apprend la souplesse dans le  fouetté (pieds et poings)  propre au style du dragon.

 

Seisan (十三 )  littéralement  « treize ».

13 comme 13 modes d’attaques et de defenses  et comme 13 ans l’âge de la maturité dans l’ancien royaume des ryukyu.
Le chiffre 13 correspond aussi à la treizième sale du temple de shaolin dans laquelle les moines révisaient les techniques apprises dans les précédentes chambres.
Dans kata permet de réviser toutes les techniques apprises dans les précédents kata afin de les parfaire.

 

Seiryu (十六) littéralement  « seize ».

Ce kata requiert un bon sens de l’équilibre et de la coordination puisqu’il enchaine les techniques du dragon en rotation.

Kanchin (完戦) est formé des du premier Kanji Kan (完 ) en hommage à Kanbun Uechi et du  Kanji chin (戦). Il fut créé par son fils  Kanei qui  voulait faire perdurer la mémoire de son père ; il y choisit d’ailleurs les techniques qu’ils préféraient exécuter sous les conseils de son père .

 

Sanseiryu (三十六) littéralement  « trente six ».

36 comme 36 modes d’attaques et de défenses
Il est aussi appelé le kata de la 36ième chambre puisque  Shu Shiwa était aussi appelé le prêtre de la 36ième chambre.
Ce dernier kata combine toutes les techniques apprises dans les katas précédents; on y retrouve donc les styles du tigre, de la grue et du dragon.