mai 12, 2017

L’île du Karate-Do

Le Karate-Do (空手道) trouve son origine sur l’île d’Okinawa.
Littéralement la voie de la main vide provient du style de combat à mains nues de l’archipel des Ryukyu.

Entraînement devant le palais de Shuri en 1938

Les deux principales formes d’enseignement de combat provenaient des deux villes principales de l’archipel Naha et Shuri (maintenant confondues dans la capitale moderne de Naha).

La ‘Main de Naha’ ou  Naha-Te (那覇手) réunissait les techniques de combat provenant du sud de la Chine alliant les styles du tigre, du dragon et de la grue (Pangai-Noon) mais aussi les principes de médecine énergétique chinoise.

Le Naha-Te donnera naissance aux styles Uechi-Ryu (上地流) et Goju-Ryu (剛柔流).

La ‘Main de Shuri’ ou Shuri-Te (那覇手) est le second style majeur de technique de combat d’Okinawa. Il intègre les techniques de combat chinoise pratiquées dans le Nord de la Chine (Shaolin Kempo). La pratique du Shuri-Te était principalement réservée aux nobles d’Okinawa.

Le Shuri-Te sera le précurseur des styles Shorin-Ryu (少林流), Shotokan (松濤館) et Wado-Ryu (和道流).

Gichin Funakoshi (père du Karaté moderne) débuta la pratique martiale par le Shuri-Te à l’âge de 15 ans.


Monument rendant hommage à G.Funakoshi

 

Aujourd’hui, le Karate-Do traditionnel est largement pratiqué sur l’île et de nombreux européens et américains viennent visiter l’île pour y retrouver l’essence même de leur art.

Entraînement au Dojo Kenyukai (Uechi-Ryu) à Naha